Une vague de construction et d’innovation envahit les hôpitaux

Le paysage hospitalier suisse est en pleine mutation depuis quelque temps déjà, et le Covid-19 accélère encore davantage ce processus. Dans les hôpitaux, la flexibilité, telle que celle offerte par le système de commande intelligent PORT dans la logistique des ascenseurs, devient un facteur décisif.

Le nouveau Bürgerspital de Soleure a officiellement commencé ses activités en mai 2021.

Selon le portail d’information Medinside, environ 70 nouveaux hôpitaux sont actuellement prévus ou en cours de construction en Suisse. Les investissements sont compris entre 15 et 20 milliards de francs. «L’élément déclencheur de cette vague de construction d’hôpitaux n’est pas le SARS-CoV-2. Les véritables moteurs du développement sont l’évolution démographique, les schémas de processus obsolètes, les nouvelles stratégies en matière de soins de santé», déclare Simon Huser, conseiller chez Muller Healthcare Consulting. Très peu de projets sont axés sur la croissance, au contraire: dans de nombreux endroits, la surcapacité persiste, même si l’offre de lits d’hôpitaux a déjà été réduite de 45% au cours des 25 dernières années. Toutefois, les progrès rapides et constants de la médecine réduisent constamment la durée de séjour des patients et conduisent à une diminution des traitements en milieu hospitalier et à une augmentation des traitements en milieu ambulatoire.
De plus en plus d’hôpitaux tiennent compte de ce changement en séparant clairement les services hospitaliers et ambulatoires.

De nombreux hôpitaux existants sont dépassés sur le plan conceptuel. Ils ne sont pas adaptés aux soins modernes centrés sur le patient ni à l’évolution toujours plus rapide de la technologie médicale.

Les nouvelles constructions sont généralement plus rentables

Le fait que la structure du bâtiment soit souvent encore intacte signifie que de nombreux hôpitaux ont encore un long chemin à parcourir avant de devoir être remplacés. «Mais de nombreux hôpitaux existants sont dépassés sur le plan conceptuel», souligne Simon Huser. Les appareils de haute technologie doivent céder la place à la génération suivante après seulement 8 à 10 ans. Les nouvelles machines nécessitent presque toujours davantage d’espace. Une salle opératoire qui faisait autrefois 35 mètres carrés doit maintenant être conçue deux fois plus grande et plus haute. «Dès que l’on est obligé d’apporter des modifications à la structure du bâtiment, un nouveau bâtiment de remplacement devient rapidement moins coûteux», déclare M. Huser.
Dans les activités hospitalières modernes, il existe également des besoins logistiques spécifiques qui sont mieux couverts par des solutions intelligentes. Exemple de l’hôpital Bürgerspital de Soleure: l’imposant nouveau bâtiment, officiellement en service depuis le 17 mai, impressionne par ses seules dimensions. La superficie du monolithe de huit étages équivaut à 13 terrains de football, son volume (280'000 mètres cubes) à environ 370 maisons individuelles.

Une logistique hospitalière contrôlée numériquement

À Soleure, 16 ascenseurs au total assurent la circulation verticale des personnes et des marchandises sur 15 étages, du deuxième sous-sol au huitième étage. Quatorze ascenseurs de personnes Schindler 5500 sont en service, dont onze sont utilisés pour le transport de personnes et de lits. «Chacun de ces ascenseurs est suffisamment grand pour accueillir un lit et des accompagnateurs», explique Urs Studer, responsable des infrastructures au Bürgerspital de Soleure. Près de l’entrée principale, une installation triplex est principalement à la disposition des visiteurs et visiteuses. Un monte-charge (CUST) adapté aux exigences du client pour les produits stériles ainsi qu’un monte-charge d’urgence et de pompiers (Schindler 2500) complètent la logistique d’ascenseurs.
Les critères importants dans tout hôpital sont la fiabilité et le confort. Une alimentation de secours garantit que les systèmes continuent de fonctionner immédiatement après une panne de courant dans le réseau. Les cabines d’ascenseur sont habillées de verre bleuté, agréablement éclairées et partiellement équipées d’écrans pour afficher les informations générales de l’hôpital. Le système de commande numérique PORT joue un rôle central dans la logistique des ascenseurs du Bürgerspital.

 

Intelligence PORT – pour tous les cas

Si l’on compte le Bürgerspital de Soleure, dix-neuf hôpitaux en Suisse font désormais appel à PORT. «Le système de commande intelligent permet de coordonner parfaitement le transport des personnes et des lits ainsi que l’ensemble des flux de marchandises dans un hôpital», explique Nicolas Häfliger, chef de projet PORT chez Schindler Suisse. La commande numérique joue le rôle de médiateur entre le personnel, les patients et les visiteurs, chacun ayant ses propres objectifs et exigences. Elle assure un trafic d’ascenseurs fluide, efficace, rapide et ciblé.
Bien entendu, PORT peut également être utilisé pour intégrer des options spécifiques dans la logistique hospitalière. Dans le cas de l’alarme appelée REA, PORT assure la liaison par ascenseur la plus rapide entre l’emplacement de l’équipe de réanimation et l’étage où a lieu l’urgence. La connexion logistique de robots, ces futurs assistants de soins de santé, n’est pas non plus un problème pour PORT.

Vue de la cour intérieure végétalisée du Bürgerspital de Soleure.

Quand l’hôpital se transforme en gratte-ciel

«Malgré toutes les similitudes évidentes entre les hôpitaux, il existe toujours des différences significatives dans la logistique des ascenseurs en fonction du projet», explique Noél Lauper, Project Manager chez Schindler Suisse. Il compare le Bürgerspital de Soleure avec le nouveau bâtiment principal de l’Inselspital de Berne, qui est actuellement en pleine phase de construction en tant que projet BB12. Bien que le nouveau bâtiment de Berne soit un peu plus grand en volume que le Bürgerspital de Soleure, un nombre similaire d’ascenseurs sera nécessaire pour l’accès vertical à Berne comme à Soleure. La raison: le nouveau bâtiment BB12 est un type de bâtiment complètement différent, une tour de 63 mètres avec 18 étages. La hauteur des cages d’ascenseur, qui constituent un élément central de la structure, ainsi que le plus grand nombre d’arrêts sont également des différences significatives par rapport au Bürgerspital de Soleure. Au total, 18 ascenseurs (16 Schindler 5500 et deux Schindler CUST) et quatre escaliers mécaniques (Schindler 9300) seront en service. «L’installation anticipée des premiers ascenseurs pour l’utilisation sur le chantier a eu lieu entre février et avril 2021, et tous les ascenseurs seront ensuite installés en avril 2022», espère Bruno Jung, chef de projet global BB12. À l’avenir, les ascenseurs devront, en pleine activité, transporter chaque jour entre les nombreux étages 1700 employés, 1900 visiteurs, le même nombre de patients et toutes les marchandises nécessaires dans le bâtiment.
Comme à Soleure, une commande PORT fait office de véritable cerveau de la logistique des ascenseurs dans le nouveau bâtiment de Berne. Le BB12 est le premier bâtiment hospitalier suisse de cette taille et de cette complexité à être construit selon le standard Minergie-P-Eco.

Plus flexible, plus structuré, plus polyvalent

On ne peut pas encore vraiment prévoir comment la numérisation va changer le secteur des soins de santé. Il est à craindre que même les hôpitaux construits aujourd’hui, censés survivre pendant au moins 50 ans, ne deviennent bientôt obsolètes. «On peut éviter cela en rendant les bâtiments hospitaliers beaucoup plus flexibles, structurés et polyvalents que par le passé», déclare Simon Huser.

Après l’achèvement des travaux: Marcel Girod, Project Manager chez Schindler Suisse (à droite) et Urs Studer, responsable des infrastructures du Bürgerspital de Soleure (à gauche).
Lisez l'article complet en PDF ou dans l'édition imprimée.

Vers la vue d’ensemble Article suivant

0 Commentaires

Quelle est la somme de 2 et 8 ?